Thèse de Carine Edith Toure


Sujet :
Capitalisation pérenne des connaissances industrielles par l’utilisation de traces d’activité

Résumé :

La capitalisation des connaissances industrielles vise à sauvegarder l’ensemble de l’expertise métier qui est construite lors de l’activité professionnelle. L’analyse des démarches de KM montre que l’étape de capitalisation est particulièrement difficile à réaliser à court terme et à long terme. Les verrous identifiés sont les suivants : L’acceptation du processus par les collaborateurs, Le soutien durable de l’activité de capitalisation, La supervision de ces stratégies de soutien. L’objectif de la thèse est de travailler à la conception d’une méthode de capitalisation acceptable et pérenne dans un contexte industriel. Ce projet de thèse répond à une demande industrielle de la SCP. Notre proposition pour répondre à la question de recherche, est de prendre en compte les futurs utilisateurs tout au long du cycle de conception et d’exploitation du système. Pour permettre de suivre les usages liés à l’utilisation du dispositif numérique, nous chercherons d’abord à comprendre précisément les besoins des utilisateurs par l’observation et l’analyse de leur activité, puis nous proposerons à l’aide notamment de l’approche à base de traces modélisées une plateforme de supervision de la capitalisation de l’expertise métier.


Encadrant : Jean-Charles Marty
Co-encadrant : Christine Michel

Date de soutenance : jeudi, 19 octobre, 2017