Thèse de Clément Colin


Sujet :
Gestion, représentation et visualisation multi-échelles des équipements dans le bâtiment et le territoire

Résumé :

La ville ou les objets qui la composent (comme par exemple les bâtiments) ont aujourd’hui de véritables jumeaux numériques toujours plus précis dans leur représentation, qu’elle soit géométrique et / ou sémantique. Ces données jouent un rôle important pour la compréhension de la ville et de ses évolutions. Malgré le grand nombre d’objets représentés (par exemple quelques Giga-octets de données pour représenter en 3D un bâtiment et les objets composants son environnement, comme par exemple les bâtiments avoisinants,  les infrastructures, le terrain, la végétation, etc.), il est aujourd’hui possible d’obtenir une visualisation 3D dans un simple navigateur proposant ainsi des représentations ludiques qui permettent de se déplacer dans une scène comme dans un jeu vidéo.

Au-delà de la performance, cette représentation, dénuée d’informations sémantiques, est inappropriée pour des applications de gestion technique de la ville et du patrimoine. La sémantique à laquelle nous faisons référence doit compléter la connaissance et permettre de documenter la ville, l’ensemble des bâtiments d’un site ou les objets qui la compose. Il faut aussi avoir la possibilité de se déplacer entre les représentations et cela à différentes échelles allant du territoire à l’intérieur d’un bâtiment, voir au niveau le plus fin du plan technique (CAO) de l’équipement.

L'objectif de cette thèse est d’offrir à des utilisateurs la possibilité d’interroger l’ensemble des données de la maintenance urbaine afin de pouvoir visualiser les équipements et leur cycle de vie, de l’échelle de la ville à l’échelle du bâtiment et de son intérieur. Les utilisateurs doivent pouvoir également interagir avec ces équipements, en affichant des informations disponibles provenant de différentes sources de données, mais aussi en effectuant des opérations de gestion de maintenance classiques : comme effectuer une demande d'intervention, déclarer un disfonctionnement ...

Il s’agira de définir des approches et solutions pour résoudre les défis scientifiques existants afin de visualiser des objets urbains et techniques enrichis avec la sémantique existante (2D+Temps, 3D, 3D+Temps, 3D+sémantique, etc.), en fonction de multiples vues définies par l’utilisateur selon ses besoins. L’ensemble des informations étant issues de sources de production différentes, il s’agira également de proposer une méthode permettant l’intégration des diverses représentations d’équipements, ainsi que des informations concernant leur maintenance. Enfin, pour répondre à une interrogation métier de la maintenance, il s’agira d’offrir une approche d’identification des représentations des équipements concernés ainsi que leurs données de maintenance associées. Une interaction avec des utilisateurs tout au long de ces recherches sera importante afin de rendre les approches proposées pertinentes dans un contexte industriel.


Encadrant : Gilles Gesquiere
Co-encadrant : John Samuel, Sylvie Servigne