Thèse de Mehdi-Antoine Mahfoudi


Sujet :
Génération procédurale d'animations porteuses d'expressions : approche temps réel et interactive

Résumé :

Les méthodes de synthèse d’animation procédurales (i.e qui ne sont pas basées sur des animations pré-existantes) manquent souvent de naturel, mais elles ont souvent l’avantage d’être faciles à calculer et le côté paramétrable permet à l’animateur d’exprimer son savoir-faire. À l’inverse, les méthodes de synthèse basées sur de la capture de mouvement savent retranscrire la finesse du mouvement humain, mais nécessitent un lourd investissement humain et matériel pour la phase de capture, ainsi que pour la phase d’édition et d’adaptation des animations. En effet, la différence entre l’animation capturée et celle que l’on désire à chaque moment d’une application virtuel demandent des transformations souvent fastidieuses qu’il est très difficile d’automatiser. Dans tous les cas, une analyse de l’état de l’art montre que les animations produites manquent souvent de ”vie”, car les systèmes sont dédiés à la génération d’un mouvement générique et ne prévoient pas l’intégration de style.

L’objectif de cette thèse est de proposer une approche à la frontière entre les données et la génération automatique procédurale. Pour ajouter plus d’expressivité, nous chercherons à tirer les informations nécessaires depuis l’observation du mouvement humain (e.g à travers les bases de capture de mouvements, ou depuis la littérature sur l’analyse du mouvement) afin de proposer des approches procédurales de synthèse d’animation où chaque paramètre aura du sens pour un animateur mais pourra également être réglé automatiquement par l’algorithme. L’approche proposée prendra en entrée des intentions d’expression (e.g tristesse, colère, joie, etc.) et de style (e.g pressé, fatigué, etc.) d’un personnage, et devra être en mesure de les retranscrire en pilotant de manière adéquat un système d’animation quelconque.


Encadrant : Saida Bouakaz
Co-encadrant : Alexandre Meyer