Thèse de Romain Caillière


Sujet :
Gestion intelligente de l’énergie fondée sur les réseaux de capteurs dans le contexte de l’habitat collectif

Résumé :

Pour permettre la réduction de la consommation d’énergie dans les infrastructures collectives (habitats collectifs, bureaux, centres commerciaux, etc.), les conditions d’exploitation de ces structures ainsi que les profils et les comportements propres aux usagers doivent être intégrés en amont, i.e., au stade même de la conception et de la construction de ces infrastructures. Plusieurs solutions doivent être considérées pour permettre la transformation des comportements de consommation des usagers. Il s’agira de mettre en œuvre, en collaboration avec le constructeur Bouygues-construction expert dans la gestion de l’énergie dans l’habitat, des solutions originales qui relèvent de différents niveaux stratégies.
(1) Tout d’abord, de proposer de nouveaux contrats incitatifs de consommation énergétique de type « gagnant-gagnant ». Un contrat énergétique se définit, dans le cadre de ce travail, comme un accord de consommation énergétique entre un usager et son fournisseur d’énergie. Ce contrat incite l’usager à adopter des comportements d’économie mais ne présente aucunement de contraintes restrictives sévères. Au contraire, ces contrats doivent être capables d’évoluer de manière progressive et transparente pour l’usager afin de permettre sa sensibilisation aux coûts réels de cette énergie et pour l’inciter à un usage régulé.
(2) Par ailleurs, l’évolution des comportements doit être soutenue par un dispositif approprié de captage des données d’usage de l’énergie dans chaque infrastructure. Ces évolutions sont possibles grâce aux nouvelles structures technologiques que sont les réseaux de capteurs qui peuvent s’intégrer à différents niveaux de la structure et se superposer au réseau classique en tant que réseau de pilotage intelligent et adaptatif
(3) L’instauration des politiques de gestion mutualisée de l’énergie dans les structures collectives passe par l’initiation de politiques de partage de ressources en s’appuyant sur les données et les connaissances obtenues par l’analyse des comportements des usagers. En effet, diverses politiques de transfert local peuvent être, entre autres, envisagées pour anticiper l’utilisation de l’énergie. Par exemple, l’énergie produite par un usager au sein d’une structure peut être proposée à la consommation à un autre grâce au transfert direct ou indirect de l’énergie entre les usagers. L’objectif de ce projet est ainsi de proposer et de tester, un système intelligent d’aide à la conception et au déploiement de cette infrastructure.


Encadrant : Samir Aknine

Date de soutenance : mardi, 5 septembre, 2017