Thèse de Ilyas Tajmout


Sujet :
Contrôle et diagnostic automatique des défauts de soudage à partir d’images thermiques par machine learning

Résumé :

Le projet porte sur la détection non destructive de défauts de soudage par fil chaud, en se basant sur l’analyse d’images thermique, permettant d’améliorer la qualité du procédé de soudage. Parmi les techniques courantes de détection non destructive, l’imagerie thermique a été identifiée comme ayant un fort potentiel pour la détection des défauts sur la surface de soudure. En outre, cette technique présente plusieurs avantages : elle est sans contact, relativement rapide et adaptable. Son principe est relativement simple : à partir d’une caméra thermique, la présence d’éventuel défaut créerait un contraste sous forme de motifs thermiques irréguliers (discontinus) dans la séquence thermique enregistrée. Cette technique, bien qu’attractive n’est pas encore déployée en ligne de production pour détecter des défauts et n’est pas assez rapide pour fournir cette identification et pour séparer les sachets défaillants (la cadence de la production set de 60 à 80 sachets par minute). L’objet de thèse est de concevoir : - Un système de diagnostic intelligent permettant l’analyse et la détection automatique en temps réel de défauts de soudure à partir d’images thermiques. Il s’agit de mettre en place un algorithme d’analyse automatique d’images (acquises par un capteur de type bolomètre) sur la ligne de production en utilisant une approche basée sur les méthodes d’apprentissage automatique par de réseaux de neurones. - Un système de contrôle/commande permettant d’améliorer la qualité du soudage : En effet, le fil de soudage se dégrade en raison de l’enrobage du fil par le polymère et l’usure, ce qui diminue la performance du soudage et augmente le risque de pannes et de défaillances. Actuellement, la commande appliquée pour souder est une impulsion électrique cyclique appliquée au début de la fermeture du sachet pendant une fraction de la seconde. Cette stratégie de commande engendre des chocs thermiques contribuant au vieillissement du fil, et à des soudures non régulières. Ce qui nécessite une stratégie de reconfiguration de la commande, permettant de tenir compte de ces contraintes et d’augmenter la cadence de la soudure.


Encadrant : Hamid Ladjal