Thèse de Adnene Belfodil


Sujet :
Fouille de Modèles Exceptionnels dans les Données Comportementales

Résumé :

Avec la prolifération rapide des plateformes de données qui récoltent des données relatives à plusieurs domaines tels que les données de gouvernements, d’éducation, d’environnement ou les données de notations de produits, plus de données sont disponibles en ligne. Ceci représente une opportunité sans égal pour étudier le comportement des individus et les interactions entre eux. Sur le plan politique, le fait de pouvoir interroger des ensembles de données de votes peut fournir des informations intéressantes pour les journalistes et les analystes politiques. En particulier, ce type de données peut être exploité pour l’investigation des sujet exceptionnellement conflictuels ou consensuels.

Considérons des données décrivant les sessions de votes dans le parlement Européen (PE). Un tel ensemble de données enregistre les votes de chaque député (MPE) dans l’hémicycle en plus des informations relatives aux parlementaires (e.g., genre, parti national, parti européen) et des sessions (e.g., sujet, date). Ces données offrent la possibilité d’étudier les accords et désaccords de sous-groupes cohérents, en particulier pour mettre en évidence des comportements inattendus. Par exemple, il est attendu que sur la majorité des sessions, les députés votent selon la ligne politique de leurs partis politiques respectifs. Cependant, lorsque les sujets sont plutôt d’intérêt d’un pays particulier dans l’Europe, des coalitions peuvent se former ou se dissoudre. À titre d’exemple, quand une procédure législative concernant la pêche est proposée devant les MPE dans l’hémicycle, les MPE des nations insulaires du Royaume-Uni peuvent voter en accord sans être influencés par la différence entre les lignes politiques de leurs alliances respectives, cela peut suggérer un accord exceptionnel comparé à la polarisation observée habituellement. Dans cette thèse, nous nous intéressons à ce type de motifs décrivant des (dés)accords exceptionnels, pas uniquement sur les données de votes mais également sur des données similaires appelées données comportementales. Nous élaborons deux méthodes complémentaires appelées Debunk et Deviant. La première permet la découverte de (dés)accords exceptionnels entre groupes tandis que la seconde permet de mettre en évidence les comportements exceptionnels qui peuvent au sein d’un même groupe. Idéalement, ces deux méthodes ont pour objective de donner un aperçu complet et concis des comportements exceptionnels dans les données comportementales. Dans l’esprit d’évaluer la capacité des deux méthodes à réaliser cet objectif, nous évaluons les performances quantitatives et qualitatives sur plusieurs jeux de données réelles. De plus, nous motivons l’utilisation des méthodes proposées dans le contexte du journalisme computationnel.


Encadrant : Philippe Lamarre
Co-encadrant : Sylvie Cazalens, Marc Plantevit

Jury :
Sihem Amer-YahiaDirecteur(trice) de rechercheRapporteur(e)
Arno SiebesProfesseur(e)Rapporteur(e)
Arno KnobbeProfesseur(e) associé(e)Examinateur​(trice)
Ioana ManolescuDirecteur(trice) de rechercheExaminateur​(trice)
Amedeo NapoliDirecteur(trice) de rechercheExaminateur​(trice)
Philippe LamarreProfesseur(e)Directeur(trice) de thèse
Sylvie CazalensMaître de conférenceEncadrant(e)
Marc PlantevitMaître de conférenceEncadrant(e)