Thèse de Simon Forest


Sujet :
Fusion multimodale: de la psychophysique à la robotique sociale

Résumé :

La thèse fait partie du projet AMPLIFIER qui teste l'hypothèse que la perception active est un élément clé dans la fusion mutlimodale (en particulier pour la pondération des informations pertinentes dans la perception) et étudie comment celle-ci peut se développer conjointement à l'apprentisssage de contingences sensori-motrices. L'approche utilisée s'inscrit dans le domaine de l'informatique avec un lien fort avec la psychophysique, les sciences cognitives et la robotique. Le travail de recherche s'appuiera ainsi sur la littérature en neuroscience et en pychophysique et contribuera à la modélisation de données psychophysiques. L'objectif principal de la thèse sera de proposer et d'étudier un modèle bio-inspiré pour la perception active et l'apprentissage multimodal (en utilisant les champs neuronaux dynamiques, un modèle dynamique de l'activité neuronal) qui sera testé sur robots sociaux.


Encadrant : Salima Hassas
Co-encadrant : Mathieu Lefort, Jean-Charles Quinton