Outils personnels
Laboratoire d'InfoRmatique en Image et Systèmes d'information

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Laboratoire d'InfoRmatique en Image et Systèmes d'information
UMR 5205 CNRS / INSA Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1 / Université Lumière Lyon 2 / École Centrale de Lyon
Vous êtes ici : Accueil > Projets transversaux

Projets Transversaux du LIRIS

Depuis 2009, le LIRIS a mis en place un appel à projets transversaux. Ces projets nécessairement inter-équipes permettent à des jeunes chercheurs de démarrer une action d’une durée d’un ou deux ans, pour un budget inférieur ou égal à 5000 euros. Ces collaborations peuvent avoir de nombreuses formes : plate-forme matérielle, développement logiciel commun, projet scientifique exploratoire, organisation d’une manifestation scientifique, écriture d’un ouvrage, etc. L’appel à projet annuel se fait au mois de juin, pour permettre une sélection des projets au mois de juillet. Les équipes retenues peuvent ainsi proposer au mois de septembre, des projets de fin d’études ou des stages de Master Recherche financés par le laboratoire. Les dossiers sont évalués par une commission composée de 6 chercheurs représentant les 6 pôles de compétences du LIRIS, des membres du comité de direction et du responsable des projets transversaux.

Projets 2016

Gouvernance adaptative et mobilité intelligente

  • Porteur : Serge Fenet, équipe DM2L
  • Equipes associées : DM2L, SMA, M2DISCO
L'objectif du projet est de développer des méthodes et outils permettant d'élaborer, de simuler et d'évaluer des politiques de gouvernance de transport s'adaptant aux nouveaux comportements des usagers urbains. Nous allons pour cela travailler sur la fusion des modèles de prévision de trafic de l’équipe DM2L avec les outils de simulation multi-agents de l'équipe SMA et les algorithmes d’optimisation de l‘équipe M2DisCo.

PERSUA2-MOOC : personnalisation des MOOCs

  • Porteur : Marie Lefevre, équipe TWEAK
  • Equipes associées : TXEAK, SICAL
Le modèle PERSUA2 permet la définition de stratégies pédagogiques par une équipe enseignante, et est associé à un processus qui met automatiquement en œuvre ces stratégies, afin d’adapter les ressources pédagogiques d’un EIAH (Environnement Informatique pour l’Apprentissage Humain) au profil de chaque apprenant. L'objectif du projet est de étudier la pertinence (utilité et utilisabilité) de PERSUA2-MOOC en contexte en analysant comment différentes équipes pédagogiques sont capables de le prendre en main pour satisfaire des objectifs de formation réels.

BVQM : BRDF Visual Quality Metric

  • Porteur : Guillaume Lavoué, équipe M2DisCo
  • Equipes associées : M2DisCo, GEOMOD, R3AM
Le rendu en synthèse d’image nécessite de calculer avec précision l’interaction entre la lumière et la matière. Cette interaction est définie par une fonction de réflectance bidirectionnelle (BRDF). Une BRDF est une fonction 4D utilisée pour représenter les matériaux à l’échelle microscopique. Cette fonction est généralement complexe et donc couteuse à évaluer. L'objectif du projet est de concevoir une métrique perceptuelle de la BDRF.Cette métrique permettra de mesurer la précision d’une BRDF approximée en terme de qualité visuelle.

Apprentissage automatique de terrain

  • Porteur : Eric Guérin, équipe GEOMOD
  • Equipes associées : GEOMOD, IMAGINE
La synthèse de terrains réalistes est un domaine de recherche très actif de l’informatique graphique. L’évaluation du réalisme des terrains générés est une problématique ouverte. L'objectif du projet est de définir une mesure de qualité sur le réalisme d'un terrain et ainsi mieux évaluer la qualité des terrains générés.

AnimIA

  • Porteur : Alexandre Meyer, équipe SAARA
  • Equipes associées : SAARA, SMA
L’analyse, la reconnaissance et la génération d’animations par un ordinateur ont depuis toujours échangés des approches avec le domaine de l’intelligence artificielle.L'objectif de ce projet est de proposer des approches utilisant les avancées de l’IA (apprentissage profond, apprentissage constructiviste, etc.) pour le problème de la perception et de la synthèse d’animations d’un état émotionnel (tristesse, joie, déception, etc.), ou d’un style (rêveur, pressé, perdu, etc.).

Reconnaissance et suivi d'objets dans une séquence vidéo par des paradigmes d'apprentissage constructiviste

  • Porteur : Frédéric Armetta, équipe SMA
  • Equipes associées : SMA, IMAGINE
Le projet porte sur l'étude d'algorithmes génériques d'apprentissage pour la reconnaissance et le suivi d'objets dans une séquence vidéo. Cette tâche pose de nombreuses problématiques étudiées dans les équipes Imagine et SMA et encore non résolues comme la reconnaissance d'objets peu ou pas annotés et la capacité d'apprentissage incrémental de nouveaux objets. Ceci permettrait, par exemple, à un agent robotique autonome équipé d'une caméra de découvrir de nouveaux objets dans un environnement inconnu et de les reconnaître ensuite afin d'explorer son environnement et éventuellement de mieux se repérer.

Exploration visuelle d’espaces paramétriques pour l’analyse d’images

  • Porteur : Romain Vuillemot, équipe SICAL
  • Equipes associées : SICAL, IMAGINE
Les modèles de traitement automatique (classification, prédiction, ..) deviennent de plus en plus complexes et nécesitent le choix des plusieurs paramètres d’entrées (comme les valeurs de seuillage, choix de jeux d’essais, etc.). Ce projet transversal se focalise sur la conception de nouvelles méthodes d’optimisations de paramètres d’entrée de modèles, en incluant l’humain dans l’exploration de ces choix de paramètres. L’objectif est de permettre à un utilisateur de modèles de formuler rapidement plusieurs hypothèses sur le choix de paramètres, en visualiser les résultats, et les faire varier à nouveau pour comprendre le comportement d’un modèle, comme sa variabilité ou sa sensibilité à certains paramètres d’entrée comme les jeux d’essai.

Projets 2015

SIRIMA : Suivi du regard pour l’interaction mobile avancée

  • Porteur : René Chalon, SICAL
  • Equipes associées : SICAL, IMAGINE, TWEAK
Aujourd'hui, plusieurs systèmes portables sont proposés par les constructeurs pour le suivi du regard. L'objectif du projet est d'étudier de tels systèmes afin de comprendre s'ils améliorent l'interaction d'un utilisateur avec un système (par exemple informatique) durant l'accomplissement d'une tâche complexe.

EVASION : Outils pour la Scénarisation Intuitive d'Activités en EnviroNnement Virtuel

  • Porteur : Nicolas Pronost, équipe SAARA
  • Equipes associées : SAARA, TWEAK
Les Environnements Virtuels d’Apprentissage Immersifs sont des plateformes en 3D servant d’appui dans des processus de formation et d’apprentissage. Ces plateformes permettent à des apprenants de se retrouver immergés dans un environnement propice aux taches qu’ils doivent apprendre à réaliser. Dans ce cadre, il est nécessaire de pouvoir décrire le monde virtuel ainsi que les interactions possibles avec celui-ci : objets interactifs et actions possibles : il s'agit de la scénarisation. L'objectif de ce projet est la spécification d'un scénario de manière semi- automatique, voire automatique en se basant sur les expertises des équipes impliquées sur l’analyse du mouvement humain ainsi que dans la gestion de traces d’utilisation et des environnements informatiques pour l'apprentissage humain.

Resilient Security in Dynamically Networked Smart Objects in the Internet of Things

  • Porteur : Youakim Badr, équipe SOC
  • Equipes associées : SOC, BD, DRIM
By 2050, there will be over 100 billion internet-connected devices that fall under the rubric of the “Internet of Things” (IoT). These include a large spectrum of “smart objects” (sensors, actuators, wearable devices, embedded computers, etc.) that connect almost any things in the physical world and augment it with sensing/actuating, processing and networking capabilities. In such distributed and dynamic environments, the current landscape of IoT is still in its infancy and encounters various challenges mainly related to cyber-security. this research proposal, we particularly focus on security challenges of smart objects connected through Mobile Delay Tolerant Networks (Mobile DTNs). Mobile DTNs are continuously self-configuring, infrastructure-less networks in which mobile smart objects communicate among themselves using the same set of wireless protocols outside Internet.

Self-Adaptive Software in Smart Environment using Multi-Agents based Learning

  • Porteur : Michaël Mrissa, équipe SOC
  • Equipes associées : SOC, SMA
Dans un contexte d’environnement intelligent (habitat intelligent, autoroute intelligente, société robots-humains, etc.), le projet s'intéresse à un moteur générique permettant l’auto-adaptation du logiciel supportant l’environnement intelligent considéré (ex. habitat intelligent), au contexte de l’environnement physique dans lequel il est déployé, en prenant en compte sa dynamique et son caractère incertain. La problématique de recherche à étudier, consiste à rapprocher les techniques de l’IA, en particulier celles basées sur le paradigme multi-agents et l’apprentissage constructiviste, des techniques de l’Internet des Objets et du web sémantique, dans le développement logiciel sensible au contexte.

Flotte de robots mobiles pour la détection et la reconnaissance d'évènements et d'activités humaines

  • Porteur : Laetitia Matignon , équipe SMA
  • Equipes associées : SMA, IMAGINE
Ce projet propose des recherches concernant la coordination d'une flotte de robots mobiles pour la détection et la reconnaissance d'évènements et d'activités humaines. L'objectif à long terme de ce type de système est l'assistance et la surveillance de l'état de santé de personnes dans un milieu médical. La flotte est déployée dans un espace potentiellement grand et doit se coordonner pour mener la tâche de surveillance. Dans le cadre de ce projet transversal, le scénario est restreint à l'observation d'un ou plusieurs individus dans un espace limité. L'objectif est d'exploiter la mobilité des robots pour qu'ils adaptent leur configuration spatiale autour de la scène de sorte à maximiser la reconnaissance jointe. Le traitement d'un problème de renseignement visuel par plusieurs robots simultanément permet de bénéficier de plusieurs avantages : couverture d'une zone plus large, gestion active des occlusions, disponibilité de plusieurs points de vue, redondance du matériel.

Projets 2014

LOAD: Level Of (Arches) Details

  • Porteur : Jean-Philippe Farrugia, équipe R3AM
  • Equipes associées : R3AM, GEOMOD
L’équipe R3AM travaille sur le rendu réaliste de scènes détaillées. Lorsque la densité de détails est trop importante pour être rendue directement dans le pipeline graphique sous forme de primitives (triangles), il faut simplifier la géométrie et modifier (ou enrichir) l'apparence des primitives restantes afin de préserver l'apparence globale. L’équipe GEOMOD travaille sur la modélisation et la génération procédurale de  mondes virtuels. Plus particulièrement, elle s’intéresse à la représentation des terrains par des modèles adaptés à la génération procédurale mais qui maintiennent une possibilité de contrôle utilisateur. En 2009 Arches, un modèle basé sur des piles de matériaux, voit le jour dans l’équipe. L’ambition de ce projet transversal est de développer les liens entre le monde de la modélisation (GEOMOD) et celui du rendu (R3AM) : couplage du modèle Arches avec la méthode de visualisation GPU ; exploitation des propriétés du modèle de données Arches fonctionnel en vue d’une formulation compatible avec le filtrage des détails.

Q­Geo3D: Controle de la qualité de données 3D géo­spatiales : cohérence topologique et corrections d'erreurs

  • Porteur : Guillaume Damiand, équipe M2Disco
  • Equipes associées : M2Disco, BD, GEOMOD
Les progrès effectués dans le domaine de l’acquisition de données à grande échelle ainsi que la réduction des coûts ont permis à de nombreuses villes de posséder leur « double numérique ». Ces maquettes 3D sont utilisées par des décideurs dans de nombreux domaines allant par exemple de l’urbanisme à la simulation de phénomènes physiques (propagation de bruit, inondations,...). Les données doivent alors être agglomérées, préparées dans le cadre d’utilisations orientées « métier » puis visualisées. La qualité des données géographiques est devenue une préoccupation majeure. Elle a fait l’objet de nombreux travaux dans le domaine de l’information géographique, en particulier en 2D. Néanmoins tout reste à faire lorsque s’ajoute la troisième dimension spatiale. Les opérations spatiales requièrent en effet des données d’une qualité suffisante pour permettre leur réalisation. Ce projet s'appuie sur les compétences des 3 équipes impliquées pour revisiter un certain nombre de travaux autour de la topologie, de la modélisation géométrique et de la gestion de la qualité en prenant comme cas d’utilisation les données 3D de la ville de Lyon.

IAD : Apprentissage développemental : théorie et applications

  • Porteur : Amelie Cordier, équipe SMA
  • Equipes associées : SMA, TWEAK, SAARA
Le projet IAD (Intelligence Artificielle Développementale) a pour objectif d'explorer la thématique de l'IAD au sein du LIRIS et des fédérer les travaux de recherche sur cette thématique. Il a donné lieu à plusieurs stages de recherche, à des présentations, des séminaires publics et des développements logiciels. Plusieurs projets, initiés grâce à ce projet transversal, sont actuellement en cours (site Web : http://liris.cnrs.fr/devlearn/).

Projets 2013

Génération de maillages volumiques multi-résolution et remaillage adaptatif pour la Simulation physique

  • Financement accordé : 5000€ sur deux ans.
  • Porteur : Vincent Vidal
  • Autres partcipants : Fabrice Jaillet, Florence Zara, Florent Dupont, Florence Denis, Ricardo Uribe, Xavier Faure
  • Equipes associées : M2DisCo et Saara

Le projet s’attaque à la génération de maillages volumiques respectant des critères physiques ou numériques et au remaillage volumique adaptatif pour les besoins de simulation mécanique temps réel. Typiquement, les maillages volumiques générés et adaptés doivent avoir des éléments bien conditionnés.

Concilier le temps réel avec la précision du calcul reste un besoin primordial pour les simulateurs médicaux, puisqu’il s’agit d’être suffisamment rapide pour alimenter le dispositif physique, et suffisamment précis pour rendre compte du réalisme d’une situation opératoire. Ce qui empêche d’envisager des simulations physiques à partir d’une discrétisation régulière fine des organes. Il y a donc clairement un besoin d’adapter les maillages volumiques au contexte des simulations biomédicales.

Modélisation des comportements et des interactions pour la conception de systèmes d’assistance pour les personnes en perte d’autonomie

  • Financement accordé : 2500€ sur un ans (prolongeable)
  • Porteur : Audrey Serna
  • Autres partcipants : Samir Aknine, Karim Sehaba, Laetitia Matignon
  • Equipes associées : Silex et Grama

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'une collaboration naissante entre plusieurs chercheurs des équipes SILEX et GRAMA du LIRIS, et des chercheurs de l'Institut d'Interaction Homme-Machine et Medias de l'Université de Würzburg en Allemagne. Il est centré sur l’étude théorique mais également appliquée du raisonnement basé sur des modèles pour le contrôle et l’adaptation en temps réel des systèmes d’assistance selon les besoins des personnes en perte d’autonomie. Un focus particulier est fait sur les personnes atteintes de démence de type Alzheimer et les troubles inhérents au vieillissement. Un des enjeux dans la conception de tels systèmes est de sélectionner, au bon moment, l’intervention la plus pertinente possible, que ce soit en terme de message (contenu) ou de modalité d’interaction (support), dans un panel d’options différentes.

Prédiction de la qualité des odeurs à partir de données moléculaires complexes

  • Financement accordé : 5000€ sur deux ans
  • Porteur : Fabien De Marchi
  • Autres partcipants : Mehdi Kaytoue, Marc Plantevit, Moustafa Bensafi, Sergei O. Kuznetsov
  • Equipes associées : BD et DM2L

L'objectif du projet est d'explorer certains verrous scientifiques dans l'extraction de connaissances dans des bases de données complexes et hétérogènes, en partant d'une application concrète dans le domaine des neurosciences. Une base de données élaborée par le Centre de Recherche en Neurosciences de LYON (CRNL) modélise un ensemble de molécules odorantes, par leurs propriétés physico-chimiques, ainsi que par leur structure 3D. Les objectifs sont alors de décrire au mieux ces données par les connaissances implicites qu'elles véhiculent, dans un but à la fois de prédiction et de compréhension des mécanismes d’appréciation des odeurs.

L'équipe BD s'illustre dans l'élaboration d'approches déclaratives pour la représentation des connaissances, savoir-faire nécessaires pour faire face aux problèmes inhérents à l’hétérogénéité des données et à la prise en compte des connaissances expertes. De façon complémentaire, l'équipe DM2L traite des aspects algorithmiques de la fouille de données sous-contraintes avec une expérience forte dans les domaines liés à la découverte de motifs intéressants dans les données (booléens, séquences, graphes, etc.). 

Web Serviable

  • Financement accordé : 5000€ sur deux ans
  • Porteur : Lionel Medini
  • Autres partcipants : Michael Mrissa, Pierre-Antoine Champin, Amélie Cordier
  • Equipes associées : DRIM, SILEX, SOC

Ce projet s'inscrit dans la thématique des évolutions récentes du Web : Web de données, Web sémantique, Web des objets. Bien qu'en plein essor, ces thèmes ne sont revendiqués par aucune équipe du LIRIS, mais sont étudiés parallèlement dans différentes équipes ayant des compétences complémentaires. Ce projet vise donc, avec d'autres, à fédérer ces compétences, et sur le long terme à renforcer la visibilité du LIRIS sur ces thèmes émergents. Il s’agit d’explorer les exploitations conjointes qui peuvent être faites des annotations sémantiques et des traces d'interactions dans le contexte d'un environnement distribué à travers le Web pour faciliter la composition de services et l’adaptation au contexte. Un intérêt particulier sera porté à la prise en compte de la mobilité. 

Graphes et Documents

  • Financement accordé : 2500€ sur un ans
  • Porteur : Stéphane Brès
  • Autres partcipants : Mohammed Haddad, Véronique Eglin, Hamamache Kheddouci
  • Equipes associées : Imagine, Grama
Le but de ce projet est de développer la reconnaissance de graphismes (et en particulier, de l’écriture manuscrite) grâce à une modélisation des contenus visuels par des graphes. En ayant recours à l’utilisation de représentations par des graphes, des lignes ou des relations d’adjacence entre objets dans les images, et en développant des algorithmes d’appariement adaptés entre ces représentations, l’objectif est de permettre la réduction des temps de calculs nécessaires à la reconnaissance de l’écriture, ou à la recherche par le contenu dans des bases de données d’images. La simplicité des représentations mises en jeu, et la faible complexité des algorithmes sollicités permet l’implantation de ces techniques dans des dispositifs mobiles, comme des smartphones ou des tablettes.

Projets 2012

 AIMOI : Apprentissage par Interaction et Motivation Intrinsèque dans un Contexte de Robotique Mobile

  • Porteur : Christian Wolf
  • Autres partcipants : Olivier Georgeon, Simon Gay, Karim Sehaba, James B. Marshall, Eric Lombardi
  • Equipes associées : Imagine et Silex
  • Durée : 2 ans

L’objectif scientifique du projet AIMOI est de partager les compétences des deux équipes sur la modélisation de séquences temporelles pour faire avancer l’état de l’art dans le domaine de l’apprentissage automatique de comportements. Les objectifs pratiques sont de développer un robot mobile capable d’apprendre des comportements dans des contextes d’activités ouvertes en environnement réel.

REANIM : ANIMation physique revisitée pour les représentations du REndu

  • Porteur : Alexandre Meyer
  • Autres partcipants : Jean-Claude Jehl et Jonathan Dupuy
  • Equipes associées : SAARA et REAM
  • Durée : 2 ans

Ce projet se propose de revisiter les techniques d’animation physique afin de les incorporer directement aux représentations multi-résolution utilisées dans le domaine du rendu. Cela permettra d’éviter les conversions inutiles d’une représentation à l’autre, de coupler les recherches de collision (traditionnellement utilisées en animation) et de visibilité (utilisées en rendu), et de profiter du GPU non seulement pour le rendu, mais également pour les calculs d’animation.

Modèle topologique générique pour la simulation physique d'objets déformables

  • Porteur : Guillaume Damiand
  • Autres partcipants : Florence Zara, Sylvain Brandel, Elsa Flechon, Xavier Faure
  • Equipes associées : M2DisCo et SAARA
  • Durée : 1 an

L'objectif de ce projet est de définir des modèles topologiques génériques et des structures de données adaptées, pour permettre la simulation physique d'objets 3D déformables, et d’intégrer à ces structures de données la possibilité de modifier la topologie. Ces modèles seront utilisés dans des applications réelles dans le domaine de la santé (ANR SAGA, LabEx Primes).

Portefeuille de données

  • Porteur : Philippe Lamarre
  • Autres partcipants : Elöd Egyed-Zsigmond, Nadia Bennani
  • Equipes associées : BD et DRIM
  • Durée : 2 ans
Le "Portefeuille de données" permettra à un utilisateur d'assister, de mieux contrôler et de tracer l'ensemble des données qu'il diffuse auprès des applications collectant des données potentiellement sensibles (données nominatives par exemple). Il sera développé sous la forme d'un composant logiciel, susceptible de s'interfacer avec les navigateurs web les plus courants. 

Web service choreography in the BAR model

  • Porteuse : Sonia Ben Mokhtar
  • Autre participante : Nora Faci
  • Equipes associées : DRIM et SOC

Le projet "Web service choreography in the BAR model" est à la croisée de deux domaines d'études trop souvent séparés : la composition de services web, pour laquelle la tolérance aux fautes est la plupart du temps centralisée, et les systèmes distribués de tolérance aux pannes, utilisant notamment le modèle d'acteurs "Byzantins, Altruistes ou Rationnels" (modèle BAR), inspiré de la théorie des jeux, et qui a donné des résultats théoriques très prometteurs ces dernières années.

Projets 2011 

  • Flux des données hétérogènes. Détection des dépendances comme support pour une approche déclarative d’interaction avec l’environnement
    • Porteurs : Marian Scuturici, Marc Plantevit
    • Equipes : BD, Combining
    • Durée : 2 ans
    • Résumé : L'information est ubiquitaire. L’espace physique est actuellement équipé avec divers senseurs qui réalisent une projection numérique du monde réel. Les senseurs produisent des flux de données  bruts, comme des indicateurs de pollution, des images, des positions GPS etc. L’équipe BD dispose d’une plateforme à base de composants, qui implémente sa propre vision de l’espace de données. Les données sont produites par des sources, intégrées dans un dataspace qui offre une vue relationnelle sur les données. Le dataspace est alimenté par des flux potentiellement infinis de données à un rythme  continu pouvant être très rapide. Avec ces fréquentes mises-à-jour, il est très difficile pour un utilisateur d'avoir une bonne appréhension des données. En effet, il est confronté à un “océan de données", et découvrir des informations potentiellement utiles reste un challenge dans un tel contexte.  L'objectif de ce projet est d'intégrer des techniques de data mining sur des flux de données afin de découvrir "à la  volée" des contraintes entre les flux et de les répercuter sur l'environnement, typiquement pour l'optimisation sémantique de requêtes continues. La découverte d'événements a priori intéressants nécessite la mise en œuvre de techniques de fouille de données sous contraintes. Cette compétence est l'un des axes prioritaires de l'équipe Combining qui dispose d'une riche expérience dans la définition d'algorithmes génériques dans le cadre des bases de données inductives (une base de données supportant des requêtes portant sur les données mais également les motifs et les modèles inhérents à ces données).

      Les principaux problèmes auxquels nous devront faire face sont : Quel formalisme pour modéliser les dépendances et comment interagir avec ce modèle d’une manière déclarative ; la définition d'un algorithme générique tenant compte des contraintes techniques inhérentes aux flux de données ; la mise à jour "temps réel"  des dépendances, ce qui introduit des contraintes techniques (e.g., impossibilité de faire plusieurs passes sur la totalité des données, garantir un délais de traitement fixe entre deux mises à jour, etc.) ; prise en compte des caractéristiques des flux de données (mémoire infinie, débit) pour proposer une approche viable et robuste ; impact de ces dépendances pour l'optimisation sémantique des requêtes.
  • Infrastructure orientée services pour la gestion de la fiabilité et de la protection des données dans les Clouds Hybrides
    • Porteurs : Nadia Bennani et Chirine Ghedira
    • Equipes : DRIM, SOC
    • Durée : 2 ans
    • Résumé : Le Cloud Computing offre aux utilisateurs une réduction significative des coûts de déploiement et de gestion et une capacité d’évolutivité et de performance axée sur les services, par la disponibilité d’applications agiles moyennant la location, à la demande, de ressources externes par le biais de services de gestion de l’infrastructure. De plus, la tendance est à l’adoption du cloud hybride qui réunit les avantages des clouds privés et publiques. La difficulté alors est de s’assurer de la fiabilité des données en provenance du cloud publique et la privacy des données sensibles utilisées à l’extérieur de la partie privée. L’objectif de ce projet est de proposer une infrastructure orientée service permettant de contrôler l’utilisation faite des données lors des interactions entre la partie privée et la partie publique du cloud hybride.
  • Génération et visualisation de mondes virtuels
    • Porteurs : Eric Guérin
    • Equipes : Geomod, R3AM
    • Durée : 2 ans
    • Résumé : Ce projet vise à utiliser conjointement des techniques de génération procédurales et de visualisation afin par exemple de ne générer que les parties qui seront réellement visualisées plus tard. Deux aspects seront abordés, sous la forme de stages de master recherche, l'un concernant la visibilité et le niveau de détail dynamique, et l'autre concernant l'utilisation de la carte graphique.

Projets 2010

  • Outils pour l'analyse de graphes dynamiques
    • Porteur : Christine Solnon
    • Equipes : M2DisCo, TURING
    • Durée : 2 ans
    • Résumé : Notre projet est fédéré autour de la conception d'outils pour exploiter des graphes, et privilégie les deux verrous fondamentaux qui sont le passage à l'échelle (très grands graphes en nombre de sommets et/ou de liens mais aussi gestion de grandes collections de graphes) et le traitement de graphes dynamiques (modélisation de graphes qui évoluent au cours du temps).
  • IIBM : Interactions Intelligentes à Base de Mouvements
    • Porteur : Amélie Cordier
    • Equipes : SILEX, SAARA
    • Durée : 2 ans

Projets 2009


  • SimTole: Simulation pour le Traitement d’Ontologies à Large Echelle
    • Porteurs : Nicolas Lumineau et Lionel Médini
    • Equipes : BD, DRIM
    • Durée : 2 ans
  • Numérisation 3D pour le patrimoine
    • Porteurs : Raphaelle Chaine
    • Equipes : GeoMod, Imagine
    • Durée : 1 ans
  • Bibliothèques Numériques : de la numérisation à l'exploitation
    • Porteurs : Sylvie Calabretto et Frank LeBourgeois
    • Equipes : Imagine, DRIM
    • Durée : 2 ans
    • Résumé : Le projet a pour principal objectif de mutualiser les ressources et les savoir-faire des équipes IMAGINE et DRIM du LIRIS pour qu'elles puissent offrir une réponse unique aux attentes des bibliothèques et construire des projets communs de recherche autour du patrimoine numérique au niveau national et Européen.
  • Intégration de techniques de réécriture et de configuration pour l’adaptation de services Web sémantiques
    • Porteur : Michael Mrissa
    • Equipes : SOC, BD
    • Durée : 2 ans
    • Résumé : Les services Web sémantiques constituent la nouvelle génération des technologies du Web pour l’intégration d’applications. Ils se situent à la convergence de deux domaines de recherche importants : les services Web et le Web sémantique. Actuellement, les services Web sont mis en ½uvre au travers de trois technologies standards : WSDL, UDDI et SOAP. Ces technologies facilitent la description, la découverte et la communication entre services. Cependant, cette infrastructure de base ne permet pas encore aux services Web de tenir leur promesse d’une gestion largement automatisée. Cette automatisation est pourtant essentielle pour faire face aux exigences du passage à l’échelle, d’une forte réactivité dans un environnement hautement dynamique et de la volonté de réduire les coûts de développement et de maintenance des services. Fondamentalement, pour franchir cette nouvelle étape dans l’automatisation, il manque aux services Web un moyen d’être décrits d’une manière compréhensible par une machine et des techniques permettant de faire de la composition et de l’adaptation à la volée. Notre objectif dans ce projet est la conception d’un cadre formel hybride fondé sur l’extension et l’intégration de techniques de réécritures de requêtes et de configuration pour l’adaptation et la composition dynamiques de services Web sémantiques. La réécriture est une branche de l’informatique théorique qui combine des éléments de logique, d’algèbre universelle et de démonstration automatique. La configuration peut être considérée comme un domaine établi de l’intelligence artificielle. Elle consiste essentiellement en la sélection, le paramétrage, et la composition de composants à partir d’un ensemble prédéfini d’éléments de telle sorte à satisfaire un but (dans notre cas une requête de découverte de services) et l’ensemble des contraintes qui peuvent lui être associées.

Anciennes actions transverses

 

Actions sur le document